System'D - Association
Carnaval de Cholet

Tout sur System’D , Les Actualités du Carnaval de Cholet, Photos et Videos! (Qui sommes nous ?)

La paix, la fête

Deuxième partie du voyage parmi la foule…

La paix, la fête

1946. La seconde Guerre mondiale s’est achevée l’année précédente. Pourtant les restrictions demeurent. La pénurie alimentaire n’a jamais été aussi grande et elle va durer jusqu’au début des années 50. Mais, tous ces soucis oubliés, c’est la Libération, la paix, la fête qui priment.

À Cholet

À Cholet comme ailleurs, la foule est nombreuse et enthousiaste pour renouer avec la mi-carême le 31 mars 1946. Les balcons sont envahis, comment tiennent-ils ? Et tant pis si le ciel est couvert.

Les jeunes ne portent ni chapeau ni casquettes, mais les messieurs bien comme il faut restent fidèles à leur couvre-chef.

Pas de pneus pour faire rouler la belle voiture des années folles dont le moteur ne tourne plus depuis longtemps, raison pour laquelle elle est remorquée. En 1946, La France aussi roule sur les jantes… Et en 2020 ?

« Le Homard à l’américaine »

Pour construire les chars, en plus du matériel de récupération, il a fallu découper des bons « matières ».

Le dictateur nazi tombé l’année précédente voit son effigie tenue entre des pinces acérées. Les carnavaliers des Mauges n’ont pas oublié toutes les souffrances endurées par la France – et le monde – pris dans l’étau de la guerre de 1939 à 1945. (Char René Grolleau)

À Saumur

Le dimanche 9 juin 1946, Saumur réunit tous ses quartiers pour une fête populaire dont le succès sera à l’origine du défilé fleuri à partir de 1948. 

V 45

Parmi les trente chars de cette journée mémorable, un seul est fleuri, celui du quartier Portail-Louis. Il s’intitule « V 45 », V comme victoire, 45 comme 1945. Ce char symbolise lui aussi la victoire du monde sur les nazis.

Ces deux chars, celui de Cholet et celui de Saumur, rendent hommage aux Américains.

Nouveauté dans la page « fête et sonorisation« 

Suite du voyage en « Carnavalie »

Beaumont-Lès-Valence 

Beaumont-lès-Valence, se situe dans l’agglomération valentinoise (Drôme). Chaque année, en avril, les Beaumontoises et les Beaumontois (3 700 habitants) présentent un défilé de sept chars qui parcourt leur petite ville . Cette année, le 110e corso fleuri a été d’abord déplacé début juin avant d’être annulé. Alors, rendez-vous en 2021.

Site internet du corso fleuri de Beaumont-Lès-Valence

Mi-carême de Chagny

Chagny est une ville de Saône-et-Loire, de 5 500 habitants. Le carnaval de Chagny était prévu du 22 au 29 mars 2020. Bien sûr, comme partout, il a fallu s’abstenir. Les Chagnotines et Chagnotins mettent du cœur à l’ouvrage et montrent des chars de belle facture, mais le mois de mars n’est pas toujours idéal pour des chars fleuris. 

Le char des reines rappelle celui de Cholet autrefois, quand des pages prenaient place sur les escaliers qui menaient au trône.

Site internet de Chagny

Comment sortir aujourd’hui ?

Une nouvelle génération de mouchoirs : le mouchoir de Cholet s’ouvre un avenir nouveau : un masque pour se protéger et protéger les autres. Belle initiative, à la fois sanitaire et esthétique, à encourager et faire connaître !

TARA Décorateur & Design Global 

Quant à la fête, elle n’aura vraiment lieu que lorsque l’épidémie aura complètement disparu et ne fera plus de morts où que se ce soit. Se réjouir de la fin du confinement ne doit pas pour autant nous rendre égocentriques.

Auteur: La rédaction

Partager sur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *