System'D - Association
Carnaval de Cholet

Tout sur System’D , Les Actualités du Carnaval de Cholet, Photos et Videos! (Qui sommes nous ?)

1936 – 2014 De Crise en Crise…

25e Mi-Carême de Cholet 22 mars 1936

1935, pas de grande Mi-Carême avec ses chars, ses musiques et ses travestis déguisés. La crise économique est passée par là avec un autre genre de cortège: celui des soupes populaires.

En 1936, l’espoir renaît doucement. On se prépare une belle Mi-Carême ! Pas de chance, cependant, car cette 25e mi-Carême se fera sous la pluie.

Cette fois, tout le monde y est : « De toutes les Mauges et du Bocage, de la Loire et de la Sèvre, de Nantes et d’Angers, des Deux-Sèvres et de la Vendée, on viendra en foule ! » annonce le journal.

Le bœuf gras n’est plus seulement un numéro (XIV). Il s’appelle Marjolet.
Et c’est reparti pour la Mi-Carême sur l’air de la Gigouillette pour célébrer la Mère Chopine et sa Fillette sans aucune modération.

Non loin de notr’ ville du côté de Vallet,
On plante, on cultive le vrai Muscadet.
Et près de Chalonnes ou de St Lambert,
La récolte est bonne en vin de dessert.
……
Visiteurs affables qui êtes chez nous,
Un conseil aimable : Buvez de l’Anjou !
Vous verrez tout rose et le défilé,
Plein de belles choses saura vous charmer !

Chantons, chantons gaiement la Mère Chopine,
Son Muscadet est vraiment de bon goût,
Et si nous n’avons pas l’humeur chagrine,
C’est grâce à la p’tite Fillette d’Anjou…

Muscadet = Appellation classée AOC en 1937.

« Les Musiques qui participent au cortège pourront se procurer les partitions chez Charles Cesbron, commissaire général, rue des Brosses. » est-il précisé deux semaines avant la Mi-Carême.

Mademoiselle Louise Carteau de la Maison Turpault est la Reine des Tissages. Mesdemoiselles Marie-Louise Cousseau de la Maison Bouet, Louise Boudeau de la Maison Pellaumail-Moutel et Compagnie sont les demoiselles d’honneur. Ensemble, elles vont étrenner un tout nouveau char.

Les Carnavaliers de Cholet de 1936

La crise, on l’avale…

La crise économique dont la France tente de s’extirper, inspire un char allégorique aux carnavaliers et plus particulièrement à René. Leur char, Carn’ avale la Crise, représentera un personnage Carnaval qui terrasse une sorcière. Elle symbolise la crise économique et sociale.

Chars : Joies et Tristesses, Sa Majesté Doudou 1er, Le Menhir du Mail, Avec les Pompiers, Un Porte-Plume dans un Portefeuille, Les Trois Louises, Les Enfants de Charlot, Sérénade à Colombine, Le Carn’ avale la Crise, La Mère Chopine et sa Fillette, Le Fée des Papillons, Madame conduit, Un Soir de Carnaval, Une Sortie du Marquis de Carabas, Char de la Reine des Tissages et ses Demoiselles d’Honneur, le Char de Marjolet. Le Char de la Charité (bienvenu en cette année 1936).

Voitures fleuries : En cueillant la Violette, Porte-Bonheur, La Dame aux Camélias, Gondole Vénitienne, Ombre chinoise, Panier fleuri, Au Pays des Tulipes.

Groupes : Children Police, La Course à la Fortune, Visions Futures, Retour de Combat, Les Frères Mickeys, Les Guerriers Doudou, l’Artillerie, Les Prisonniers, Les prompts Secours, Les Petits Chaperons Rouges, On se paye la Crise, La Crise en chômage, Artequins et Folies, Normandy et Ruban bleu, Les Dépanneurs.

Individuels : Le Rat des Rats, L’Oiseau du Printemps, L’Hirondelle, Bicyclettes fleuries, Deux Amis, La T.S.F., Nuit étoilée, Un musicien cherchant le Ton.

Les Musiques de Cholet, St Macaire-en-Mauges, de Jallais, du Commerce, des Arlequins, de Beaulieu donnent le la et bien d’autres notes. Crise ou pas, le « Far-West » fait et fera souvent le succès des Carnavals. Une musique de Cow-Boys, accompagnant les Mickeys, ajoute une couleur hollywoodienne à cette Mi-Carême.

Les élections qui vont mener le Front populaire au pouvoir auront lieu les 26 avril et 3 mai. Pour l’instant, pas question de congés payés, même si le paquebot « Normandie » fait déjà rêver. (Sa mise en service date de l’année précédente). C’est cependant la Crise qui domine. Ce n’est ni la première fois que l’économie française est en crise ni la dernière !

Nouveau venu en 1936 :

Désormais, les illustres comédiens du cinéma muet seront souvent de la fête. Charlot en est un. Dans de nombreux films, il illustre les conséquences de la crise depuis 1929.

Le cortège s’achève par des voitures publicitaires que, plus tard, on placera devant, ce qui paraît plus logique. Peut-être le public ne s’empressait-il pas de se déplacer dès le passage des Reines.

1936 : C’est la « Police Municipale » qui encadre le cortège. Priorité sur les Gendarmes à Cheval ! Nom d’un képi !

Photos : 

Le « Carn’ avale la Crise » – Réalisation – Équipe Grolleau (3 photos)

Les Chômeurs et la crise (en habits traditionnels et sans les masques)

« Charlot est ses enfants » 

Soir de Mi-Carême

« Lorsque le cortège aura fait sa dislocation, nous vous engageons à envahir les cafés. Un apéritif fait beaucoup de bien avant le dîner et vous aurez besoin de prendre des forces pour vous préparer à la fête du soir. » On ne peut pas reprocher à l’Intérêt Public de ne pas encourager le commerce !

Et pour être tout à fait complet, dans un encart publicitaire, la pharmacie Le Guennec, 110 rue Nationale, invite Carnavaliers et visiteurs à se procurer le Vin de Saint-Georges, le meilleur des toniques après les grands froids et la grippe !

Mais il faut bien noyer son chagrin quand la fête se termine par l’embrasement de La Mère Chopine et de sa Fillette, Place Travot, à 21H30. (À l’époque on dit 9H30). Spectacle unique, Vision féérique ! assure-t-on.

Photo : La Mère Chopine et sa fillette – Archives Carnavaliers

Extraits journaux : L’Intérêt Choletais, L’Intérêt Public, Le Petit Courrier

Une autre crise…

2014, Les Diablotins présentent : « CHAT N’SOURIS PAS À LA CRISE », en référence à la crise économique et financière qui a commencé en 2008.
2014, System’D présente « STOP« , avec l’apparition de Charlot au sommet du char, au-dessus des engrenages.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *