System'D - Association
Carnaval de Cholet

Tout sur System’D , Les Actualités du Carnaval de Cholet, Photos et Videos! (Qui sommes nous ?)

Des fleurs pour Bacchus

Des fleurs pour Bacchus

Aujourd’hui 19 avril 2020, les rues de Cholet sont vides lorsqu’elles auraient dû s’animer dans l’effervescence du 103e carnaval. Il n’en est rien. Silence absolu. Ciel gris. Une pluie drue à ne pas mettre un char dehors cet après-midi (consolation de nos regrets). Les dieux ne sont plus avec les carnavaliers ni personne d’ailleurs. Alors, peut-être qu’en offrant des fleurs à Bacchus comme autrefois et en levant son verre ?… Ce sera plutôt pour après le confinement.

Ce dieu des plaisirs et du vin a connu son temps de gloire, fêté qu’il fut de nombreuses fois, à l’occasion des mi-carêmes, et pas seulement à Cholet !

36e Mi-carême 15 mars 1953

AOP fleurie

Les carnavaliers choletais présentent ce jour-là -sous un grand soleil franc- un char fleuri : « Hommage à Bacchus », une belle et haute bouteille de Champagne encadrée par deux verres à pied, une réalisation de La Jeune France.

Quand le vent est à boire, il faut (d’abord) le tirer

Heureusement que ce char « Hommage à Bacchus » n’était pas trop grand car, au moment du départ, l’attelage qui devait être harnaché à un cheval se brisa. 

Mais les carnavaliers n’ont jamais cédé devant l’adversité (sauf quand il s’agit de cette épidémie de 2020). Il fallut donc que l’équipage tirât son char à la main à défaut de tirer du bon vin de la dive bouteille.

Les sacs-à-vin

La musique qui les précédait leur avait cependant donné un entrain incomparable. La confrérie des Sacs-à-vin avait une vitalité à revendre qui se manifesta de nouveau dans les rues de Parthenay puis dans les rues de Saumur le 7 juin 1953. Des Sacs-à-vin mutants puisqu’ils y incarnaient cette fois des gondoliers. De quoi se gondoler en effet…

Des fleurs pour Bacchus… et pour les carnavaliers

Pour en revenir à notre « Hommage à Bacchus » le 15 mars 1953, n’en doutons pas, au bout de leur effort de traction du char (ou pour le retenir dans les descentes), la revanche vint enfin le soir, car le parcours du défilé, en ce temps-là, ne manquait pas de longueur. De quoi être assoiffé et mériter de trinquer à cette belle balade !

Léon et Pierrot furent parmi les artisans de cette élégante réalisation fleurie. Le char était précédé et suivi de nombreuses autres bouteilles à deux pieds portant des étiquettes géantes envoyées par les propriétaires de crus renommés de toutes les régions de France, du moins ceux qui avaient bien voulu se prêter à ce jeu sans intention publicitaire.* 

Vive l’eau vive !

Les moralisateurs n’avaient pas encore censuré l’innocente et voyante présence de ces bouteilles dans une fête populaire. Les slogans au bas du char le prouvent. 

C’est vrai qu’il fallut attendre la circulaire du 3 septembre 1981 du ministre de l’éducation nationale Alain Savary pour interdire toute boisson alcoolique dans les cantines scolaires.

«L’eau est la seule boisson hygiénique recommandable à table».

*Cf entretien avec Léon et Pierrot dans le livre « La Grande Aventure des Carnavaliers de Cholet ».

Char Virtuel pour carnaval confiné et roi du carnaval lui-même confiné

Réalisation d’Yves Grolleau -BRICOLO-DINGO- (Photos diffusées sur Facebook)

Thierry Jamard, notre ami musicien confiné

Lien pour accéder à la vidéo si elle n’apparaît pas ci-dessous

JOURNAL D'UN PROF DE MUSIQUE EN CONFINEMENT…

Publiée par Thierry Jamard sur Dimanche 5 avril 2020

Le message de Jean-Mi au public et aux carnavaliers confinés

https://www.facebook.com/carnavaldecholetofficiel/videos/247167706339055/

Prochain article avec des nouvelles de Laurent et de Patrick… 22 avril 2020

Auteur: La rédaction

Partager sur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *