System'D - Association
Carnaval de Cholet

Tout sur System’D , Les Actualités du Carnaval de Cholet, Photos et Videos! (Qui sommes nous ?)

Carnaval et confréries

Le voyage en « Carnavalie » continue… Aujourd’hui un détour au sud-est de Lyon pour y découvrir Carnaval et confréries.

Carnaval et confréries des Gones et des Magnauds à Saint-Pierre-de-Chandieu

Pendant trois jours, à Saint-Pierre-de-Chandieu (au sud-est de Lyon), les 4 520 habitants, Pierrardes et Pierrards, vivent au rythme du carnaval. Le défilé lui-même présente une trentaine de chars accompagnés par 2 000 participants patronnés par ces confréries : Les Gones et les Magnauds. Le Gone représente l’enfant lyonnais au parler local. Le Magnaud représente l’éleveur de vers à soie (chenilles du bombyx du mûrier). Celui-ci travaille dans une magnanerie.

Les canuts, qui filaient ensuite la soie, étaient l’équivalent des tisserands des Mauges. 

Plusieurs chars de Saint-Pierre-de-Chandieu se retrouvent au carnaval de Corbas.

La 52e édition devait avoir lieu début avril 2020. Là, comme ailleurs, c’est partie remise.

Paillassou

En fin de carnaval, le mannequin Paillassou entend le tribunal qui lui reproche, selon la tradition ancestrale, tous les malheurs subis par la population. En 2020, l’acte d’accusation n’aurait pas manqué d’être particulièrement long. Ce sera pour 2021 ! 

Après quoi, la sentence tombe, celle du feu salvateur. Mais il est permis de penser que la Paillassou renaîtra de ses cendres.

Suggestion

Plutôt que de brûler tout un char, ce qui n’est guère économique ni écologique, brûler cette éphigie, au plus près des origines du carnaval, est tout aussi festive.

Livre-souvenir

Comme les carnavaliers de Nantes, de Granville et bien sûr de Cholet, les carnavaliers de Saint-Pierre-de-Chandieu racontent leur cinquante années de carnaval dans un livre de 144 pages disponible au prix de 15 €.

Lien pour accéder au site internet du carnaval de Saint-Pierre-de-Chandieu.

Photos des chars : site internet

Ces masques, trouvez-vous ça beau ?

Les masques sont désormais partout, même sur les trottoirs ! En 1912, il fallait avoir le la classe pour les porter…

Auteur: La rédaction

Partager sur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *