System'D - Association
Carnaval de Cholet

Tout sur System’D , Les Actualités du Carnaval de Cholet, Photos et Videos ! (Qui sommes nous ?)

1955 Le Père « STOP »

Voici « Le Père STOP ».

38e Mi-Carême 20 Mars 1955 

1955 Bien qu’ils soient déjà d’invention ancienne, c’est au milieu des années 50 que commencent à fleurir dans les villes les feux de signalisation tricolores.

Cette nouvelle contrainte, qui n’est pas la dernière, est observée avec ironie par la population.
Alors, il est logique, d’en faire un char de carnaval : Le Père STOP ! Char du Comité – qui sera brûlé à la fin de la « Marche au bûcher ». Brrrrr !

Ce n’est pourtant pas conseillé de « brûler » un feu rouge. Oui, mais en 1955, il n’y avait pas encore de radar au coin des rues…

Le Père STOP n’est pas parti sans nous laisser son fils : Albert, le héros du char System’D 2014 !

Voici ce qu’on trouve à la page 12 du programme de la Mi-Carême du 20 Mars 1955 : la chanson du PÈRE STOP,
chanson dont on admirera la poésie, qui devait se chanter sur l’air de « Viens Poupoule ».

À noter que dans cette version originale, clignotent était écrit avec deux t. Une spécialité toute choletaise, sans doute.

1955 Le Père Stop

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Refrain

Ils clignotent,
ils clignotent,
Stop !
Tous ces feux clignotants
Brisent net votre élan
Ils clignotent, ils clignotent,
Stop !
Tous ces feux clignotants
Sont vraiment em… bêtants.

 

Depuis quequ’temps dans le Chol’tais

Il faut marquer l’arrêt,
À chaque coin d’rue, à chaque impasse
Il faut que rien ne passe.
Le rouge est là, vous imposant
De poser quelque temps,
En attendant
Qu’en clignotant,

Le vert dise : Fous moi le camp,

Hâtez-vous,
Pressez-vous,
Le rouge est déjà sur vous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous ces arrêts consécutifs
De différents esquifs
Font une salade à tout casser.
Plus rien ne peut passer,
L’passant s’bidonne. Dans les bagnoles
Les usagers s’engueulent
En attendant
Qu’en clignotant
Le vert dise : Foutez le camp !
Hâtez-vous,
Pressez-vous,
Le rouge est déjà sur vous !

L’esprit pratique de nos édiles
A voulu, paraît-il,
Harmoniser de cette façon
Notre circulation.
Mais le feu rouge, ce fin matois,
Avec son air narquois
S’en moque vraiment,
Trouve amusant
D’créer l’embouteillement.
Grouillez-vous,
Pressez-vous,
Le feu rouge arrête tout.

 

Archives des Carnavaliers.

Photo titre : Photolia

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *