System'D - Association
Carnaval de Cholet

Tout sur System’D , Les Actualités du Carnaval de Cholet, Photos et Videos! (Qui sommes nous ?)

1955 Le Père « STOP »

Voici « Le Père STOP ».

38e Mi-Carême 20 Mars 1955 

1955 Bien qu’ils soient déjà d’invention ancienne, c’est au milieu des années 50 que commencent à fleurir dans les villes les feux de signalisation tricolores. Et Cholet va les connaître avant Angers !

Cette nouvelle contrainte, qui n’est pas la dernière, est observée avec ironie par la population.
Alors, il est logique, d’en faire un char de carnaval : Le Père STOP ! Char du Comité – qui sera brûlé à la fin de la « Marche au bûcher ». Brrrrr !

Ce n’est pourtant pas conseillé de « brûler » un feu rouge. Oui, mais en 1955, il n’y avait pas encore de radar au coin des rues…

Le Père STOP n’est pas parti sans nous laisser son fils : Albert, le héros du char System’D 2014 !

Voici ce qu’on trouve à la page 12 du programme de la Mi-Carême du 20 Mars 1955 : la chanson du PÈRE STOP,
chanson dont on admirera la poésie, qui devait se chanter sur l’air de « Viens Poupoule ».

À noter que dans cette version originale, clignotent était écrit avec deux t. Une spécialité toute choletaise, sans doute.

1955 Le Père Stop

Refrain

Ils clignotent,
ils clignotent,
Stop !
Tous ces feux clignotants
Brisent net votre élan
Ils clignotent, ils clignotent,
Stop !
Tous ces feux clignotants
Sont vraiment em… bêtants.

Depuis quequ’temps dans le Chol’tais

Il faut marquer l’arrêt,
À chaque coin d’rue, à chaque impasse
Il faut que rien ne passe.
Le rouge est là, vous imposant
De poser quelque temps,
En attendant
Qu’en clignotant,

Le vert dise : Fous-moi le camp,

Hâtez-vous,
Pressez-vous,
Le rouge est déjà sur vous !

Tous ces arrêts consécutifs
De différents esquifs
Font une salade à tout casser.
Plus rien ne peut passer,
L’passant s’bidonne. Dans les bagnoles
Les usagers s’engueulent
En attendant
Qu’en clignotant
Le vert dise : Foutez le camp !
Hâtez-vous,
Pressez-vous,
Le rouge est déjà sur vous !

L’esprit pratique de nos édiles
A voulu, paraît-il,
Harmoniser de cette façon
Notre circulation.
Mais le feu rouge, ce fin matois,
Avec son air narquois
S’en moque vraiment,
Trouve amusant
D’créer l’embouteillement.
Grouillez-vous,
Pressez-vous,
Le feu rouge arrête tout.

Archives des Carnavaliers.

Photo titre : Photolia

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *