System'D - Association
Carnaval de Cholet

Tout sur System’D , Les Actualités du Carnaval de Cholet, Photos et Videos ! (Qui sommes nous ?)

Mister Hat, un « rebelle » !


Michel nous a quittés ce mercredi 30 novembre. System’D est en deuil.

Michel, mari de Chantal, père d’Anne-Charlotte, Elise et Benjamin, était membre de System’D depuis plus de dix ans. Il était le fédérateur de notre équipe « accessoires ». Il a aussi été quelque temps le secrétaire de notre association.

Jusqu’au bout, dans toute sa vie,  Michel aura été « rebelle » parmi les rebelles. Rebelle, il l’a été par ses talents de créateur, d’inventeur pour qui rien n’était impossible. Rebelle, il l’a été contre la maladie qui l’a assailli durant quatre années.

Défiant l’adversité et la fatalité, Michel fut l’un des grands acteurs du 99e carnaval en avril 2016… avec ses avocats rebelles.

Michel applaudissait la Grande Parade, en juin, à Saumur. Il était présent lors de notre assemblée générale en septembre.

Sa modestie, son sourire tranquille, sa volonté déterminée et sa grandeur d’âme ont marqué profondément la grande famille des System’D ainsi que celle de tous les carnavaliers.

L’équipe System’D soutient et soutiendra sa famille dans l’épreuve.

Lors du centième carnaval, en 2017, Michel aura toute sa place parmi ses amis carnavaliers, toujours rebelles, qui lui rendront hommage.

Michel - septembre 2016

Hommage de System’D prononcé le 3 décembre 2016

« Cher Michel,

En 2003, quand tu as poussé la porte de l’atelier des carnavaliers pour nous demander si nous accepterions de prendre Benjamin dans notre groupe, tu t’es toi-même très vite pris au jeu. D’abord en venant nous donner un coup de main à l’atelier, puis en formant autour de toi une petite équipe pour confectionner des accessoires dans ton garage. De grosses têtes en avions, de dragons en vélos de tout genre, tu as su fédérer autour de toi avec passion et ingéniosité.

Ton implication dans notre association t’a porté jusqu’au poste de secrétaire, fonction que tu as assumée avec la rigueur et la droiture qui te caractérisent. 

Et puis, il y a 4 ans, tu es venu nous annoncer qu’un mal te rongeait. Sans réserve, tu nous as aussitôt fait part de ta détermination à te battre, en pensant très fort à ta famille. Nous avons vu au quotidien avec quelle dignité et quel courage tu t’es lancé dans cette lutte.

Hélas le combat était inégal, et en dépit des nombreux protocoles que tu as engagés avec le milieu médical, la maladie a pris le dessus, enlevant de ce fait aux tiens un mari et un père plein d’amour et d’attention, et à notre groupe de carnavaliers un ami attaché à des valeurs humaines faites de respect, de tolérance et de justice.

Plein de pudeur et de discrétion, tu laissais apparaître une grande sensibilité, et ton regard sur le monde qui nous entoure te rendait tantôt empathique et tantôt rebelle mais très rarement indifférent.

Tu nous quittes l’année du centième défilé de cette fête qui te tenait tant à cœur. Sois assuré que tu auras ce jour-là une place très privilégiée au milieu de notre groupe et que la force que tu as mis dans ce combat rejaillira à travers chacune et chacun de nous.

Michel, un très grand merci d’avoir accepté d’être des nôtres. Que ton exemple soit pour nous tous une référence au quotidien et une lueur d’espoir dans les moments difficiles. » 

de Martin Gray : 

« Ce que je sais, c’est que la mort ne détruit pas l’amour que l’on portait à ceux qui ne sont plus… Je le sais parce que, tous les jours,  je vis avec les miens… Ce que je sais aussi, c’est que la vie doit avoir un sens. Ce que je sais encore, c’est que l’amour, le bien, la fidélité et l’espoir triomphent finalement toujours du mal, de la mort et de la barbarie. Tout cela,  je le sais,  je le crois. »

de Jules Verne : 

« Nous mourons mais nos actes ne meurent pas, car ils se perpétuent dans leurs conséquences infinies. Passants d’un jour, nos pas laissent dans le sable de la route des traces éternelles. Rien n’arrive qui n’ait été déterminé par ce qui l’a précédé et l’avenir est fait des prolongements inconnus du passé. » (Les Naufragés de Jonathan)

System'D 2008 Michel C en Inca

Michel dans son atelier-maison, tout au début de cette vidéo :

Auteur: La rédaction

Partager sur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *